"... ça fait du bien parfois les larmes. Mais rien ne sort, rien ne vient adoucir la douleur. Tristesse et isolement ne sont pas sujet aux larmes. C'est une tristesse sèche, un isolement aride, un chagrin stérile."

"J'occupe le coin extrême du canapé dnt je fais mon point fixe, ma base, mon refuge."

"Je serai capable d'y rester prostré, muet, des heures entières, guetté par l'immobilisme des membres, en proie à la tentation de l'agoraphobie."