Oui Gita, tu as raison ! Kopf hoch !

Mais c'est difficile...

Lundi, annoncer aux filles que Tweed est morte.

Melle Lulu a accusé le coup, Melle Zouzou l'a pris très froidement.

Lundi 8h30, en classe devant 29 paires d'yeux, craquer un court instant, mais craquer tout de même et expliquer aux enfants pourquoi on est si triste... Les voir tristes aussi...

Retarder, lundi soir, l'heure du retour à la maison (pour une fois les courses de ravitaillement m'ont servi à quelque chose...) et, rentrée, constater ce vide immense dans la maison, la chercher des yeux partout.

Tous les soirs, elle me suivait, attendait que j'aie fini de me laver les dents et venait se coucher au pied de mon lit pendant que je lisais avant d'aller dans sa caisse dans la cuisine. Dimanche soir, après, c'est en me couchant que j'ai commencé à réaliser que je venais de tourner une page sur quinze ans de ma vie...

Qu'est-ce qu'elle me manque. L'Homme me l'avait offerte pour Noël en 1997. On était allés la voir, elle avait une semaine, elle tenait dans mes deux paumes de main, elle avait des grosses fesses et avait l'air très calme. C'était la plus gentille des chiennes...

Dimanche, après, j'ai essayé de lire un peu... Et j'ai lu cela :

"- Having taken the dog to the veterinarian... lisait Miss Schnitzler en détachant chaque syllabe. Harold drove back to his house. Full stop.

Full stop ? (...)

- His wife had already removed the carpet. Full stop. (...)

- and the entire house seemed very sad without the dog. Full stop. (...)"

page 104, Mes deux Allemagne de Anne C. Voorhoeve

Incroyable non le hasard et les coïncidences... ?? Je n'en revenais pas de ce que j'étais en train de lire, je l'ai fait lire à l'Homme...

Après, 3 heures et demi de très mauvais sommeil... et ce qui s'est ensuite passé avec les filles et mes élèves...

Et puis, hier après-midi un élève m'a apporté le dessin du chien.

Aujourd'hui, j'ai eu ces dessins et des mots secrets.

Et puis une lettre d'une élève qui m'a dit de ne pas pleurer, que ma chienne était au paradis des chiens et qu'elle veillait sur moi et se sentait très bien là-bas et qu'elle avait pleuré en m'écrivant cette lettre.

Moi aussi j'ai pleuré en lisant sa lettre qu'elle avait enrubannée et dans laquelle elle avait glissé une rose...

IMG_1902

IMG_1901

IMG_1900

IMG_1899

IMG_1898

 

Merci à vous toutes et tous pour vos messages qui m'ont énormément touchée...

Merci tout spécial à Marikilouch... Edgar et Tweed veillent sur nous... avec Carreau, Titus, César, Cléopâtre, Nina, Bobby, Caramel et Muscade.

Merci aussi à Jean, qui du haut de ses six ans m'a téléphoné pour me dire qu'il était triste...

Même si l'Homme me dit qu'il fallait le faire, qu'elle souffrait, je m'en veux... Ca passera... Elle me manque... Je pense que les gens qui n'ont pas d'animal doivent me prendre pour une folle... Mais elle a toujours été là, fidèle gardienne et compagne...

Merci aussi à Papa et Maman pour votre aide et vos paroles en direct, avant et après...